Jardinage | Mission APES

Jardinage

 

 

Pendant plusieurs années, Action pour un environnement sain (APES) a gérée deux jardins communautaires à Saint-Basile-le-Grand.

Les jardins communautaires ont pour but d’offrir un lieu de jardinage et de partage aux citoyens. Ce projet incite les gens à réduire leur empreinte écologique grâce à une production de proximité et par une alimentation plus locale, plus saine et cuisinée par eux.

Plus de 50 familles jardinaient chaque année dans les deux jardins communautaires, situés au parc Duquet et au parc des Cheminots, pour enrichir leur vie d’expériences et de bons légumes et fines herbes.

En brisant l’isolement, ce projet contribue aussi à augmenter la qualité de vie des citoyens et à favoriser le resserrement des tissus communautaires. L’APES organisaient des ateliers de jardinage écologique toute au long des saisons de jardinages.

 

Cette année, l’APES a décidé de se retirer de ce projet, les jardiniers s’occupent désormais eux-mêmes des jardins communautaires.

Cependant, depuis plusieurs années, l’APES continue de s’occuper de deux plates-bandes urbaines, qui offrent la possibilité aux citoyens de se servir en fines herbes et légumes lorsque ces derniers sont prêts. (Incroyables comestibles.)

 

 


 

 

** INSCRIPTIONS SONT TERMINÉES POUR LA SAISON **

Pour l’année 2022, veuillez contacter la ville de Saint-Basile-le-Grand.

 

Emplacement des jardins

Emplacement des plates-bandes urbaines:
• Maison scoute de Saint-Basile-le-Grand : 125 rue Bella Vista
• Maison des jeunes la Butte : 132 Montée des Trinitaires

Compostage

Faire du compost est une façon simple et pratique de gérer vos résidus de jardins,vos feuilles mortes et vos résidus de fruits et légumes.

Ajouter du compost dans votre jardin ou sur votre terrain améliore la structure du sol, ce qui favorise le drainage de l’eau de pluie, l’aération du sol et la croissance des plantes.

En plus, le compost offre un apport prolongé d’éléments nutritifs pour les végétaux et peut servir de barrière aux indésirables, comme de petits insectes nuisibles ou certaines maladies.

Pour obtenir un compost de qualité, il faut toujours maintenir un équilibre entre les matières carbonées (par exemple, les feuilles mortes) et les matières azotées (par exemple, les résidus alimentaires).

Les éléments suivants sont autorisés dans les bacs à compost :
• restes de fruits et de légumes
• épluchures de fruits et de légumes
• gazon (s’il n’a pas été traité chimiquement)
• marc de café, sachets de thé (sans agrafes), kombucha, grains de kéfir d’eau
• coquilles d’œufs
• essuies-tout et mouchoirs
• résidus de jardinage (plantes, fleurs);
• paille

Conseils

On commence généralement les semis de légumes et de fleurs vers le début du mois de mars. Il est inutile de semer plus tôt puisque les plants s’étiolent facilement et deviennent trop âgés pour être transplantés.

En cas de doute, suivez les recommandations indiquées sur le sachet de semences ou consultez la littérature horticole (calendrier de semis).

• Arrosez vos semis par immersion pour ne pas déranger les semences : faites tremper la base du contenant dans l’eau pendant 15 minutes et couvrez le contenant d’une plaque de verre ou d’un couvercle en plastique.

• Dès que les plantules apparaissent, découvrez le contenant et abaissez la température de quelques degrés.

• Les plantes de la famille du concombre (melon, courge, citrouille, etc.), aux racines très fragiles, ne peuvent être repiquées. Il faut donc les semer dans des contenants de tourbe biodégradable.

• Certaines espèces comme la tomate et la tagète peuvent aussi être semées directement dans des pots individuels et n’auront pas besoin d’être repiquées.

Les mélanges à base de mousse de tourbe pour semis et la vermiculite donnent de meilleurs résultats que les mélanges de terre. Ils sont légers, poreux et gardent bien l’humidité. Il n’est pas nécessaire d’y ajouter un engrais puisque les plantules n’en ont pas besoin durant les premières semaines.

Il est recommandé de bien humecter le substrat à base de mousse de tourbe avant son utilisation. On le maintient ensuite humide mais non saturé d’eau.
Pour les semis d’espèces qui ne nécessitent pas de repiquage comme l’oignon et le poireau, le même substrat peut être utilisé à condition d’y ajouter un engrais. Si les plantules d’oignon et de poireau deviennent trop longues, on pourra les tailler du tiers avec des ciseaux.

• Une fois les contenants remplis jusqu’à un centimètre du bord, on nivelle la surface et on tasse légèrement le substrat avant d’effectuer le semis.
• Plus les semences sont fines, moins il faut les recouvrir.
• Tamisez simplement un peu de mélange pour semis au-dessus des graines.

Vous voulez produire votre propre safran?

Olivier nous explique sa technique pour partir ses semis
Olivier nous explique comment se faire une installation avec des néons
PLATES-BANDES URBAINES

Ce projet issu d’un mouvement participatif citoyen, en collaboration avec la ville de Saint-Basile-le-Grand, vise à transformer des espaces publics en espaces comestibles ouverts et gratuits afin de créer une abondance de nourriture à partager pour tous.

En cette saison 2021, ce projet en est à sa 4e année ! Des agrandissements et modifications ont été apportés à la plate-bande de La butte grâce à l’aide financière de la Maison des jeunes.

Deux plates-bandes urbaines ont ainsi été créées à Saint-Basile-le-Grand. La première se trouve à côté de la maison scoute (sur Bella vista), et la deuxième à côté de la maison des jeunes La butte (sur Trinitaires).

En tout temps, tenez-vous informé de ce qui se passe dans les jardins en consultant notre page FB, notre communauté sur les réseaux sociaux.

** Nous remercions infiniment tou-te-s les citoyen-ne-s et les organismes qui nous ont offert des plants pour les plates-bandes urbaines. ***

Ce projet est financé par l’entremise du programme Proximité, en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture, entente conclue entre les gouvernements du Canada et du Québec.